Inde – Rajasthan: Jaipur – Khandela

Cette nuit, j’ai mis des boules quiès et tout de suite, la nuit a été meilleure. Je m’inquiétais de ne pas entendre le réveil, mais je me suis réveillée à temps. Et Jane frappe à ma porte le matin pour s’assurer que je suis bien levée. Je déjeune à nouveau de manière assez minimaliste: toasts à la confiture, yaourt et fruits.

Nous partons ce matin visiter le Fort d’Amber, situé à une dizaine de kilomètres de Jaipur. Situé au sommet d’une colline, il n’est pas accessible par le minibus. Nous pourrions prendre un éléphant mais ceux-ci sont exploités et le voyage se veut le plus éthique possible. Il faut prendre une jeep qui se retrouve bien vite coincée dans une file qui ne bouge plus. Le guide local nous propose alors de visiter un réservoir d’eau qui se trouve en chemin mais on ne peut pas dire que les voitures aient beaucoup avancé entre temps. Je propose d’y aller à pied – je n’aime vraiment pas suer dans un espace confiné – mais le guide trouve que c’est une mauvaise idée: il fait trop chaud. Heureusement, cela avance un peu et en fin de compte, nous arrivons au sommet. C’est là que nous comprenons la raison des embouteillages: une partie du fort sert de décor à un film de Bollywood.

175-India-Amber

176-India-Amber

L’endroit, construit à la fin du 16e siècle en grès et en marbre, est somptueux et me touche bien plus que le City Palace de Jaipur. Je sens que je commence à aimer le Rajasthan et à comprendre pourquoi cette région est un classique du tourisme. J’admire l’architecture, les arches finement découpées, les inserts dans les plafonds et le superbe jardin moghol qui me rappelle une exposition vue à Paris. Le palais se compose de salles d’audiences publiques et privées et de la résidence du maharadja et de sa famille ainsi que du zenana, les appartements des femmes et concubines qui y vivaient à l’abri des regards des hommes.

182-India-Amber

189-India-Amber

185-India-Amber
(la vie est dure sur un tournage)

198-India-Amber

190-India-Amber

195-India-Amber

207-India-Amber

203-India-Amber

206-India-Amber

(Plus de photos sur flickr).

Une fois la visite terminée, nous avons perdu Jane qui s’est égarée dans le dédale des appartements mais elle retrouve finalement son chemin après un bon moment d’attente.

Sur la route de retour vers Jaipur, nous nous arrêtons pour photographier le Jal Mahal, un palais entouré d’eau, puis nous allons manger divers plats de curry commandés avec soin par Tej.

210-India-Jaipur

C’est l’heure du magasin pour touristes ! Cette fois-ci, ce sont les bijoux qui sont à l’honneur mais ils sont peu attrayants et trop clinquants à  mon goût et je m’ennuie jusqu’au moment où je me dis que je peux trier les photos sur mon appareil. Ce que je fais. Sauf que le choix n’est toujours pas fait. Je me mets à jouer…

L’après-midi se passe sur la route; il faut en effet 2h30 pour rejoindre Khandela, petite ville située au nord-est du Rajasthan, dans le Shekawati, hors des circuits touristiques. Comme d’habitude, je m’endors ou je somnole pendant une grande partie du trajet malgré les routes pleines de trous.

L’arrivée est un peu compliquée: les rues du village sont très étroites, deux voitures ne peuvent s’y croiser et les marchandises des échoppes gênent le passage. A un moment donné, le propriétaire de l’une d’entre elles doit grimper sur le minibus pour décrocher les vêtements qui sont dans le chemin. Quelques fous rires s’ensuivent.

Au bout de la route se trouve Castle Khandela, la demeure du chef local. Une partie a été transformée en hôpital, le dignitaire étant médecin, une autre est devenue un « heritage hotel » tout en abritant encore les appartements de la famille. L’endroit est très beau, les chambres sont agencées autour d’une cour centrale et l’ensemble possède un charme certain. Ma chambre au troisième étage est très grande et décorée avec goût.

214-India-Khandela

264-India-Khandela

212-India-Khandela

Nous nous retrouvons à la nuit tombée sur un des toits pour un délicieux repas… de currys, accompagnés de bières Kingfisher. J’aurais bien bu un gin tonic en apéritif mais il n’y a pas de tonic à l’hôtel. Pour le première fois depuis le début du voyage, je frissonne avec la brise du soir.

213-India-Khandela

Inde – Rajasthan: Jaipur

Ma nuit a été assez agitée: j’ai eu trop chaud et j’ai extrait la couette de sa housse en milieu de nuit. Dès les aurores, les bruits ambiants me réveillent. Le petit déjeuner est du genre minimaliste et mal organisé – je dois mendier pour avoir une assiette qu’un serveur mettra un certain temps à m’apporter.

Aujourd’hui, la visite de Jaipur est au programme. Capitale du Rajasthan, la ville a été fondée en 1727, ce qui est relativement récent pour la région. Entourée d’une grande muraille, elle a été conçue en damier et est surnommée « ville rose ». Tous les bâtiments sont en effet de cette couleur suite à la visite du Prince Albert en 1876 – le rose étant symbole de la bienvenue. J’ai l’occasion de faire une photo du palais qui a été construit en cette occasion à travers la vitre du minibus.

140-India-Jaipur

Nous nous arrêtons un court moment près du Palais des Vents ou Hawa Mahal, une des merveilles de l’architecture rajpute. Le bâtiment est impressionnant mais nous ne visiterons pas l’intérieur.

141-India-Jaipur

142-India-Jaipur

Nous partons ensuite vers le City Palace où nous visitons d’abord l’observatoire. Terminé en 1734 sous les ordres du roi Sawai Jai Singh II, il possède le plus grand cadran solaire du monde. Il fait chaud et il n’y a pas beaucoup d’ombre mais c’est intéressant de voir comment fonctionnent les divers instruments astronomiques. J’en profite pour me faire photographier tout près de la sculpture représentant mon signe du zodiaque, le cancer.

144-India-Jaipur

143-India-Jaipur

147-India-Jaipur

149-India-Jaipur

Un peu plus loin, toujours dans l’enceinte du Palais, se trouvent deux musées, l’un consacré aux textiles et vêtements des maharadjas et l’autre aux armes et poignards impressionnants par leur inventivité. Cela grouille de monde et je ne suis pas spécialement passionnée.

152-India-Jaipur

150-India-Jaipur

Après une porte se trouve un pavillon hébergeant deux immenses jarres en argent et un lustre colonisé par les pigeons. Plus loin encore, une cour intérieure dévoile de magnifique portes peintes et décorées avec des paons où il est très compliqué de faire une photo sans humain en quête de selfie (mais j’y arrive avec un peu de patience). C’est là que je commence une longue série de photos de portes du Rajasthan, tentant à chaque fois de trouver le point central pour obtenir une belle symétrie.

153-India-Jaipur

157-India-Jaipur

158-India-Jaipur

161-India-Jaipur

160-India-Jaipu2

163-India-Jaipur

La visite du palais se termine avec Durbar Hall, le lieu où se tenaient les audiences officielles et où sont pendus les portraits de différents princes. Je ne peux par dire que j’ai été subjuguée par cet endroit mais ce n’est que le début du voyage.

Il est temps d’aller manger (je n’ai pas noté le nom du restaurant) puis de visiter un atelier de fabrication de tapis et d’impressions sur tissus. Pour ne pas déranger mes compagnons de voyage, je me dépêche d’acheter deux étoffes qui me plaisent beaucoup, oubliant même de marchander. Mais je n’aurais pas dû, je suis accompagnée de personnes qui aiment le shopping et qui hésitent beaucoup. Je trouve même le temps fort long à la fin.

165-India-Jaipur

166-India-Jaipur

167-India-Jaipur

Les visites sont terminées pour aujourd’hui – plus personne n’a envie d’aller au bazar – et le retour à l’hôtel se fait dans les embouteillages. Je me dis que si nous n’avions pas traîné autant dans le magasin, nous aurions encore eu assez d’énergie pour des visites supplémentaires – ce sont les aléas des voyages en groupe… Il y a malgré tout moyen de prendre quelques clichés au travers de la vitre.

171-India-Jaipur

173-India-Jaipur

174-India-Jaipur

Le repas du soir, pris à l’hôtel, est léger: curry de légumes, curry au paneer, pakoras et naans à l’ail – tous des plats à la carte bien plus goûtus que ceux du buffet. Il fait très agréable sur le toit et je reste discuter avec mes compagnons de voyage jusqu’à 22 heures, en sirotant une Kingfisher (ou deux).

(Il y a quelques photos supplémentaires sur flickr.)

 

Inde – Rajasthan: Ranthambore – Jaipur

Pour une seconde tentative d’apercevoir des tigres, nous nous levons aux aurores et recevons du thé chaud et quelques biscuits. Aujourd’hui, c’est la zone 5 qui nous a été attribuée et heureusement, elle se situe bien plus près de l’hôtel que celle du soir précédent. Il fait encore fort frais et je frissonne dans la jeep mais je résiste: je ne mettrai pas de gilet ! La route est belle, encaissée entre des rochers et couverte de végétation. Les différences de température sont sensibles entre les endroits plus verts et ceux qui sont plus ouverts. Le fort de Ranthambore – que nous ne visiterons pas (dommage) – domine le paysage, ancré au sommet d’une falaise.

092-India-Ranthambore

102-India-Ranthambore

Le guide local et naturaliste qui nous accompagne raconte que la zone 5 est favorable pour apercevoir des tigres dans leur milieu naturel et c’est plein d’espoir que nous commençons ce second safari. Cette zone s’articule autour de trois points d’eau que nous verrons l’un après l’autre. Il y a plus d’animaux qu’hier et je photographie avec bonheur biches, sambars (un type de cervidé), sangliers, aigles, hiboux, aigrettes, martin-pêcheurs… L’utilisation de mon téléobjectif n’est pas toujours aisée: il est lourd et j’ai parfois du mal à le stabiliser. Sur l’écran de l’appareil photo, les photos semblent toutes floues mais au final, ce n’est pas le cas et je suis assez satisfaite du résultat. Je trouve aussi une bonne combinaison entre l’utilisation du zoom pour les gros plans et l’appareil photo de l’iPhone pour les panoramas.

093-India-Ranthambore

094-India-Ranthambore

108-India-Ranthambore

112-India-Ranthambore

116-India-Ranthambore

107-India-Ranthambore

Le paysage est composé de plaines aux hautes herbes jaunissantes, de forêts de feuillus de petite taille et de zones plus sèches et rocailleuses. Malgré de nombreuses recherches, et des traces fraîches sur le chemin, pas un seul tigre ne se montre. Je suis vraiment déçue mais je ne regrette pas ce second safari que j’ai trouvé bien plus actif et varié que le premier où nous sommes restés garés au même endroit pendant une heure. Ici, nous avons roulé, nous arrêtant deux ou trois fois à chaque point d’eau, observant la faune sous un soleil qui montait de plus en plus dans le ciel.

099-India-Ranthambore

113-India-Ranthambore

098-India-Ranthambore

097-India-Ranthambore

En sortant de la réserve, les gardes annoncent que des tigres ont été vus uniquement dans la zone 1. De retour à la route principale, suite à une courte discussion avec d’autres jeeps, nous partons en trombe dans le sens inverse de notre hôtel: un tigre est sorti de la réserve et a tué une vache le long de la route. Quand nous arrivons au lieu dit, il ne reste que son cadavre et un attroupement mais nous avons eu droit à un petit moment de montée d’adrénaline !

118-India-Ranthambore

(Plus de photos via ce lien).

De retour à l’hôtel, nous prenons notre petit-déjeuner puis c’est le moment du grand décrassage, la poussière s’est infiltrée partout ! Nous partons vers midi pour rejoindre Jaipur. Le choix de la route est déterminé par google maps et parfois il n’est pas très adapté à un véhicule comme un minibus. Il y a de nombreux chantiers et la route alternative est défoncée. Parfois la route en construction est juste à côté de l’ancienne route et malgré les interdictions, le chauffeur Jitu emprunte le tronçon moderne en sens inverse. Il n’est pas le seul: tout le monde cherche la route la plus confortable et la plus rapide sans que cela ne provoque trop de chaos dans ce cas-ci. Le moment le plus drôle, c’était quand le gps disait avec insistance « turn right » alors que c’était tout simplement impossible: nous aurions roulé droit dans la voie ferrée.

Il n’y a pas eu d’arrêt pour le repas de midi mais le petit-déjeuner était tardif. Tej avait en effet une idée derrière la tête et nous propose un arrêt surprise pour le thé au « château » de Kanota. Construite en 1872 à 15 kilomètres de Jaipur, cette résidence était la propriété du maharadja local et a été transformée en « heritage hotel ». Mais le lieu est surtout connu parce qu’il a servi de décor pour quelques scènes du film The Best Exotic Marigold Hotel. Tej a tout préparé et sort son ordinateur portable, nous montrant quelques extraits.

133-India-CastleKanota

119-India-CastleKanota

120-India-CastleKanota

129-India-CastleKanota

Après un désaltérant lime soda, on nous sert de délicieux pakoras de légumes et des biscuits, accompagnés de chai. Pour une fois, je me risque au thé alors qu’il est déjà plus de 16h et que la théine en fin d’après-midi provoque des insomnies chez moi. La salle principale, ouverte sur une large esplanade, est décorée d’un mélange d’objets indiens et de meubles victoriens, avec de nombreuses vitrines et les portraits des maharadjas de Jaipur, aux barbes impressionnantes. Aucun n’a l’air très commode et ils sont tous engoncés dans leurs habits d’apparat.

130-India-CastleKanota

127-India-CastleKanota

128-India-CastleKanota

132-India-CastleKanota

(Plus de photos sur flickr).

Ce moment est le bienvenu après la longue route et il y règne une nostalgie du passé qui m’enchante en cette fin d’après-midi. C’est aussi la première fois depuis le début du voyage que nous pouvons visiter un endroit seuls, sans autres touristes et le calme fait un bien fou.

Il reste quinze kilomètres à parcourir avant d’arriver à Jaipur. La ville est grande et la circulation doit suivre des chemins précis, évitant le centre historique. Notre hôtel, le Khandela Haveli, se situe dans la partie plus moderne de la ville mais a été construit sur le modèle des anciennes maisons des riches négociants, les havelis, combinant matériaux modernes et anciens. Toutes les chambres sont situées autour d’une cour intérieure et la mienne est au rez-de-chaussée. Elle me semble un peu froide et elle se révèle être fort bruyante, mais je m’en accommoderai. J’ai un gros coup de pompe mais il est l’heure d’aller manger. Le restaurant de l’hôtel est situé sur le toit et une légère brise nous rafraîchit. Pour la facilité, nous mangeons des plats du buffet mais je ne trouve pas que la nourriture soit très bonne: les plats manquent d’épices et de piquant.

137-India-Jaipur

135-India-Jaipur

138-India-Jaipur