Nouveau récit de voyage: la Chine

En 2001, j’ai fait un voyage organisé en Chine. J’ai transcris mes notes et enfin scanné une centaine de photos. Les articles sont publiés à la date du jour où je l’ai vécu, bref en avril et mai 2001. Pour y accéder, le plus simple est de cliquer sur la catégorie Chine. Bonne lecture !

Chine: Shanghai – Bruxelles

Le matin, nous visitons le musée de la ville. Il est incroyablement riche, il y a trop à voir mais tout est superbement présenté dans un bâtiment moderne donc l’architecture vaut bien celle de New York.

Shanghai

Nous passons ensuite Place du Peuple où se trouvent l’opéra et la mairie, et un jardin où se reposent quelques minutes les Shanghaiens. Nous nous promenons sur Nankin Road, les Champs-Elysées locaux. J’achète encore deux petites théières, un vieux film chinois en VCD, un cd d’une chanteuse d’opéra et une bouteille d’alcool de riz dans un supermarché qui regorge de marchandises aux odeurs bizarres.

Shanghai

Le retour vers l’hôtel se fait par les grandes et petites avenues de Shanghai où on voit un autre côté de la vie quotidienne, loin du luxe, entre les magasins de vis et boulons, d’outils et autres pièces détachées. Nous passons le pont sur la Suzhou River, tout a l’air si différent du film, tout est beaucoup plus construit. Près de l’hôtel, il y a un petit marché de fruits et légumes à l’ancienne, au milieu de toute la modernité.

C’est une ville de contrastes entre nouveau et ancien; le linge pend aux fenêtres, les voitures, bus, vélos, motos, piétons se croisent et se bousculent sans aucun respect pour les règles routières et les feux de signalisation.

C’est la fin d’un voyage bien conçu mais aussi très chargé et fatigant. Il me reste beaucoup d’images en tête et le désir de revenir.

Chine: Shanghai

Shanghai est une ville incroyable où se mêle l’ancien et le nouveau sans distinction, où on entend les bruits des marteaux et des bétonneuses à longueur de journée et de nuit (les chantiers sont illuminés de nuit pour permettre la suite du travail).

Shanghai

Nous commençons les visites par la vieille ville avec la maison de thé si connue, des jolies maisons en blanc, noir et bordeaux en style chinois, à deux étages et aux nombreuses découpes dans le bois. Nous passons un pont en zigzag. Je repère un magasin d’instruments de musique et achète une vièle erhu avec l’aide de Nicole, ce qui m’a valu les foudres de Jaak l’emmerdeur parce que j’ai soi-disant ralenti le groupe. Je souhaite l’oublier au plus vite, je l’ignore, l’efface du groupe… sauf que sa voix porte loin. Heureusement d’autres membres du groupe ont temporisé.

Shanghai

Au jardins Yu, le calme est impressionnant au cœur d’une si grande ville.

Shanghai

Shanghai

Shanghai

Shanghai

Le temple du Bouddha de Jade est un de ces temples colorés. Les moines vont et viennent… en Audi. La richesse est entre leurs mains. J’y ai une longue conversation avec Nicole au lieu de visiter l’endroit. Feuillin et Paulette se joignent à nous. Nicole me raconte qu’elle connaît les livres de Mian Mian et de Weihui (que je lisais à l’époque). Même s’ils sont interdits par la censure, ils circulent sur internet. Elle a vu le film Ermo, qui est également interdit, à l’ambassade française. Tout est possible !

Shanghai

Shanghai

Nous nous promenons l’après-midi sur le Bund, l’ancienne avenue de Shanghai, le long de la rivière. C’est un moment très agréable, où je mange une glace tout en flânant.

Shanghai

Shanghai

Shanghai

La soirée se passe au cirque mais j’ai l’impression qu’il s’agit d’une troupe de troisième zone, d’étudiants. J’ai sommeil…

Chine: Suzhou – Shanghai

Suzhou est un des points forts du voyage: c’est une ville de jardins, surnommée Venise de la Chine, et de nombreux poètes y ont vécu et écrit des textes souvent mélancoliques. C’est un endroit calme et serein.

Nous commençons par le Jardin du Maître des Filets: c’est un tout petit jardin (d’un demi-hectare quand même) divisé en différentes sections. Il y a beaucoup de rochers, de rocailles, de pavillons autour d’un étang.

Suzhou

Suzhou

Nous faisons une promenade en bateau sur le Grand Canal et sur le Petit Canal, ce qui donne une autre image de la ville. Elle a des côtés laids, les odeurs nauséabondes stagnent et d’horribles péniches sont chargées et déchargées à la main. Mais il y a aussi des petits ponts, des grands ponts en pierre, un pont des soupirs. On voit la vie à l’intérieur des maisons, le linge qu’on lave, les vieillards qui nous regardent passer.

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Nous passons ensuite par un petit marché: odeurs, couleurs, poissons, anguilles, crevettes, légumes, œufs de toutes les couleurs, pâtisseries fraîchement sorties du four, viandes coupées par les bouchers puis suspendues à leur étal. Des chariots transportent melons, bananes…

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Le Jardin de la Politique des Simples est beaucoup plus grand (6,5 hectares), plus verdoyant. Des murs cachent puis laissent découvrir de nouvelles parties. Il y a une retraite à l’ombre des bambous, un pavillon entouré de fleurs et d’oiseaux sauvages, un pavillon où on s’arrête pour écouter la pluie, le pavillon des canards mandarins, le kiosque des parfums lointains, la colline du tigre, la pagode tour de Pise. Les touristes chinois sont attirés par diverses légendes et croyances. Les ouvriers enlèvent et remettent des pots de fleurs.

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Le Temple de la montagne froide est la visite suivante.

Suzhou

Nous concluons ces visites au calme par un endroit bien bruyant, une fabrique de soie, où le travail se fait à la chaîne.

Suzhou

Nous prenons ensuite l’autoroute vers Shanghai, où nous arrivons la nuit tombée. La ville est féerique, je vois le Bund, la tour de la télévision, le plus haut immeuble de 88 étages, les ponts des multiples autoroutes. Tout est illuminé en bleu ou vert. C’est assez incroyable, inoubliable ! Ces images resteront longtemps dans ma tête… Cette journée est une des plus belles du voyage, entre le calme et la beauté des jardins et la féerie de la ville moderne qu’est Shanghai.

Shanghai

Shanghai

Chine: Hangzhou – Suzhou

Préambule à cette mauvaise journée, écrit tel quel dans mon carnet à l’époque: « Je n’en peux plus, l’autre imbécile (l’accompagnateur donc) a de nouveau râlé pour plein de bêtises, c’est un mêle-tout qui fout tout le voyage en l’air. Nicole en a pleuré et moi, je vais craquer, exploser. Evidemment, les Flamands sont pour lui puisqu’ils ne comprennent pas ce qui se passe vraiment. Il pousse les deux groupes (néerlandophones et francophones) qui s’entendaient si bien l’un contre l’autre, quel idiot, quel infâme personnage… »

Et la vue depuis ma chambre d’hôtel n’est pas des plus pittoresques !

Hangzhou

Heureusement, la visite du temple Lingyin Si, le Temple de la Solitude Inspirée, situé dans un parc avec des grottes et des sculptures du gros Bouddha de l’avenir sur les parois rocheuses est vraiment intéressante. Derrière un de ces Bouddha se trouve un mur avec d’innombrables personnages en argile. Les Chinois font leurs dévotions, un moine lit. Nous visitions aussi la galerie aux 500 statues des disciples du maître.

Hangzhou

Hangzhou

Hangzhou

Hangzhou

La source de jade est fermée et nous allons dont dans un autre parc dont j’ai oublié le nom. La promenade entre les arbres, les poissons rouges, les paons… est agréable.

Hangzhou

Hangzhou

Hangzhou

Hangzhou

J’achète cinq cd pour 10 yuan pièce (environ 50 francs ou 1,25 euros), une théière et encore du thé vert.

Nous partons ensuite en train pour Suzhou, la Venise de la Chine, en passant par Shanghai.

Chine: Guilin – Hangzhou

Le matin, nous allons à la colline de Fubo Shan, la colline qui arrête les vagues. Il n’y a pas grand chose à voir, le temps est couvert et j’ai une crampe au mollet, je ne peux donc pas participer à l’escalade.

Guilin

Ensuite, nous passons à la Grotte de la Perle Restituée.

Nous prenons à nouveau l’avion, pour Hangzhou cette fois-ci, et démarrons de suite les visites, sous la pluie malheureusement. Nous commençons par la Pagode des Six Harmonies, une reconstitution genre mini-Europe de différentes pagodes de Chine.

Hangzhou

Hangzhou

Hangzhou

Nous allons ensuite dans une plantation de thé où nous pouvons goûter le délicat breuvage de Longjing. Les feuilles sont séchées et roulées à la main et cela forme un thé d’excellente qualité. C’est un peu cher mais j’achète quand même une boîte. Les théières sont aussi très jolies mais nous n’avons pas le temps de choisir.

Hangzhou

Le soir, nous recevons lors du souper, un thé aux fleurs de chrysanthèmes qui a un goût de haricots.

Chine: Xian – Guilin

Yangshuo

Ce matin, nous nous levons très tôt pour prendre l’avion vers Guilin, dans le sud du pays. C’est dommage, j’aurais bien aimé avoir une matinée libre. A Guilin, la route serpente entre les rizières et les collines, la chaleur est humide. Cela ressemble aux paysages du Vietnam, et en effet, géographiquement, il s’agit d’une même zone qui s’étend sur 1000 kilomètres.

Yangshuo

Yangshuo

Nous embarquons sur un bateau pour faire une croisière sur la rivière Li à partir de Yangshao. Un repas est prévu à bord. Je n’arrive pas à m’émerveiller, je trouve que la baie d’Halong terrestre est bien plus belle: les collines sont plus rapprochées, créant des jeux d’ombres… et les bateaux sont de simples barques, ce qui rajoute au côté serein et bucolique.

Yangshuo

Yangshuo

L’ambiance du groupe n’est pas au beau fixe: l’accompagnateur belge, Jaak, est quelqu’un d’autoritaire, pas diplomate pour un sou, avare, qui provoque au moins une discussion par jour. Il me gâche mon voyage et dorénavant, je décide de m’asseoir le plus loin possible de lui dans le car pour ne plus l’entendre pérorer. Il est censé faire des commentaires en néerlandais et en français, mais ses traductions sont mauvaises et ses commentaires en néerlandais contiennent de nombreux éléments racistes, paternalistes et condescendants. Je me demande pourquoi il voyage s’il ne supporte pas que les autres soient différents.

Le soir, on nous sert pour la première fois des dim sum, ça nous change ! Cependant, les repas se suivent et se ressemblent, nous recevons tous les jours la même chose, midi et soir et il n’y a pas d’échappatoire possible, d’autant plus que les hôtels sont souvent situés hors du centre des villes.