Birmanie: Yangon – Bassein – Ngwesaung

L’hôtel à Yangon a été décoré pour Noël avec sapin, traîneau et crèche. J’ai toujours l’impression que ça dénote un peu dans un pays tropical. Nous partons ce matin pour aller à la plage de Ngwesaung et la route sera longue, bien plus longue que prévue dans les notes de voyage. Nous nous arrêtons quelques fois en route, notamment à un atelier où on tisse les joncs pour en faire des paillasses. Eddy est sorti du sac et joue dans la voiture avec le jasmin qu’il a reçu.

295-BTBassein

Nous prenons notre repas à Bassein dans un restaurant au bord d’un lac, judicieusement nommé Royal Lake Restaurant, où se rejoignent les étudiants de l’université toute proche. La carte est peu inspirante et je continue mon régime de légumes sautés et riz, avec un peu de poulet quand même, que je partage à nouveau avec Olga. Une base militaire est toute proche et nous voyons décoller un avion de chasse.

296-BTBassein

297-BTBassein

Nous visitons un atelier de parasols qui sont très colorés mais… il n’y a pas de magasin !

298-BTBassein

299-BTBassein

300-BTBassein

La route devient sinueuse pendant la dernière heure, serpentant dans des collines où il y a de nombreuses souches, probablement celles des arbres arrachés lors du cyclone Nargis en 2008 mais je peux me tromper. Des plantations de caoutchouc ont pris la place de la forêt. Après 7h30 de route, nous arrivons enfin à la station balnéaire de Ngwesaung. Une petite route parallèle à la mer et bordée de magasins de souvenirs mène à l’hôtel, le Sunny Paradise Resort. L’endroit est idyllique, avec vue sur le Golfe du Bengale. Mais on nous mène vers un bâtiment éloigné et on nous propose une chambre couloir avec trois lits toute sombre, sans même un fauteuil pour s’assoir. Robyn et moi refusons même d’y entrer tant elle est déprimante et demandons de suite une autre chambre. On nous propose la même ou presque à l’étage du dessous, où on entend le bruit constant d’un moteur. Nous ne nous étions vraiment pas imaginées ça, surtout après les superbes chambres au lac Inle. On pourrait dire que je fais ma difficile, mais sachant le prix que nous avons payé pour ce voyage, ces chambres n’étaient vraiment pas à la hauteur pour trois nuits de repos et de farniente.

Moe Moe nous propose alors de payer un supplément pour obtenir un « Ocean View Bungalow », ce que nous acceptons. Olga, Margaret et Angelo sont fâchés aussi mais ont réagi un peu moins vite que nous et devront attendre une nuit pour obtenir un changement de chambre. Ce bungalow est bien plus confortable, même s’il est un peu vieillot. J’en parlerai dans un billet séparé.

C’est la happy hour et je bois quelques bières, en attendant un repas de scampis grillés avec vue sur mer. Enfin quelques jours de repos !

302-BTNgwesaung