Madère: levada do Calderão Verde

Lundi 18 février 2019

Madère est très connue pour ses nombreuses possibilités de randonnées. Sans voiture, c’était compliqué mais j’ai pu réserver une excursion organisée. Un bus est donc venu me chercher à l’hôtel (j’ai eu la chance d’être la dernière personne à rejoindre le groupe) et le guide pour la journée m’a accueilli. J’ai très vite compris que ce ne serait pas idéal mais c’était la seule possibilité que j’avais pour marcher le long d’une levada, celle de Calderão Verde (PR9). Les levadas sont d’étroits canaux qui ont été construits pour acheminer l’eau des montagnes vers les côtes et pour irriguer les cultures. Elle sont à flanc de colline et souvent bordées d’un chemin qui permet de faire de très jolies randonnées.

037-Madeira

Le guide marque le rythme et il est soutenu. C’est fort dommage parce que cela donne très peu de temps pour faire des photos, ou alors juste des photos sans chercher un bon angle. Mais le paysage est superbe, très vert, vallonné, avec parfois la mer qui se dévoile au loin. A certains moments, je pense à la forêt de Yakushima… mais les nombreux groupes de randonneurs ôtent pas mal de poésie et de mystère au lieu. Le sentier est très facile, un peu boueux mais quasiment plat. Parfois, il faut se mettre en file indienne pour marcher sur le muret qui borde la levada mais tout le parcours est protégé par des barrières.

024-Madeira

033-Madeira

032-Madeira

Il fait fort frais et je regrette une veste plus chaude. Heureusement le soleil se montre parfois entre les nuages et la marche donne chaud. Le parcours est parsemé de quatre tunnels plus ou moins longs. Dans certains, il faut une lampe torche (ou un gsm). Le second est inondé, il y a environ 20cm d’eau. Le guide nous donne un choix: soit nous y allons avec nos chaussures et devons supporter qu’elles restent mouillées pour le reste de la journée, soit nous y allons pieds nus. J’opte pour la seconde option mais l’eau est glacée. J’avoue que je lance de petits cris, ne sentant plus mes pieds, et je suis bien contente quand je peux remettre mes chaussettes et chaussures malgré mes pieds un peu sales (il faut toujours prendre un essuie avec soi – ce n’était pas le cas et donc un peu rock’n’roll).

034-Madeira

035-Madeira

040-Madeira

Au bout du trajet se trouve une grande cascade. En été, c’est l’endroit idéal pour une baignade mais là il faisait bien trop froid. J’ai mangé mon pique-nique préparé par l’hôtel et après une demi-heure, c’est le moment de repartir par le même chemin, toujours au pas de course. Il faut normalement environ 5h pour faire cette randonnée d’environ 13km, nous mettrons 4h… Je n’ai pas trouvé ça trop fatigant, juste trop rapide pour vraiment profiter de la nature.

041-Madeira

030-Madeira

044-Madeira

Nous nous arrêtons un moment au café près du parking avant de repartir et je prends un jus, m’installant à une table où se trouve une autre personne du groupe. Cette Hollandaise, Magriet, me pose les questions usuelles (mariage, enfants, boulot…) puis me parle de religion. Je lui dit poliment que chacun a ses croyances et que ce n’est pas quelque chose dont j’ai envie de parler. Elle insiste, me disant que croire est nécessaire pour avoir une vie réussie. Je suis dégoûtée par son prosélytisme et fuis vers les toilettes pour ne pas m’énerver, vu que ça n’en vaut pas la peine. Je reste persuadée qu’il y a des sujets qu’on n’aborde pas avec des étrangers, et la politique et la religion en font partie. Malheureusement, elle me tient encore la jambe dans le bus, et je réponds par des monosyllabes. Heureusement, je suis la première à être déposée à mon hôtel.

Je me prélasse dans un bain bien chaud pour me décrotter et me détendre, surtout que j’ai mal à un pied et à la cheville. Je ne sais pas à quel moment j’ai fait un faux mouvement. Cela sera passé le lendemain, heureusement.

Ensuite, je profite d’un gin tonic devant le feu ouvert avant de manger du canard à l’orange et au madère, bien trop copieux, ainsi qu’une crème brûlée en dessert. Après les activités sportives de la journée, je m’endors tôt.

Statistiques du jour: 16,8 km – 22 373 pas

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.