Japon: Kagoshima – Yakushima

Lundi 5 novembre 2018

Cette nuit, j’ai dormi d’une traite pendant onze heures – la preuve que j’étais bien fatiguée. Du coup, ce matin, je me sens vraiment reposée pour la première fois depuis longtemps.

Je vais déjeuner au Tully’s Coffee, l’autre option proposée par l’hôtel. Le menu est fixe: omelette, pancakes, yaourt, salade. Ce n’est pas fantastique mais probablement plus léger que tout le gras du buffet japonais. Je fais des réserves d’argent liquide au 7/11, sachant qu’il n’y a pas ou très peu de distributeurs à Yakushima, puis je demande à la réception de l’hôtel d’envoyer ma valise à Hakata (Fukuoka) où j’arriverai quatre jours plus tard.

Les horaires du jetfoil pour Yakushima sont réduits en cette saison et c’est pour ça que j’ai tout le temps ce matin. Je sens quand même mon anxiété monter un peu: je n’ai jamais été dans ce genre d’engin et j’ai peur du mal de mer. Je pars bien à temps à pied pour l’embarcadère et j’arrive évidemment trop tôt. J’échange ma réservation par mail contre un ticket pour l’aller et une autre réservation pour le retour.

Je m’installe dans la salle d’attente et fais comme tout le monde: j’abandonne mes bagages pour aller aux toilettes, le truc complètement inconcevable ailleurs qu’au Japon. Bon, d’accord, je me suis dépêchée ! Un peu plus tard, une dame asiatique m’aborde en anglais. Elle est japonaise mais vit aux Etats-Unis (ce qui explique son anglais et pourquoi elle m’a abordée), et elle va visiter sa sœur qui vit à Yakushima. Cette courte conversation calme un peu mes nerfs, et je décide de ne pas prendre de médicament contre le mal du voyage avant de partir. Il sera encore temps à bord. De plus, la météo est au beau fixe et la mer est étale.

252-Japan-Kagoshima

Nous pouvons enfin embarquer. Ma place est à l’étage, à la fenêtre, mais je dois laisser mon bagage en bas. Le jetfoil, le Rocket 3, a l’air d’avoir déjà bien vécu mais j’imagine que si les vieux trams des années 30 roulent encore, le bateau des années 90 doit être bien entretenu. Nous démarrons tout doucement puis prenons de la vitesse sans que je ne m’en rende compte. Cela fait moins de bruit et c’est beaucoup plus stable que prévu. Nous passons devant le volcan Sakurajima, puis voguons entre les deux côtes avant de rejoindre la pleine mer vers Yakushima. J’en profite pour lire un long moment (le trajet dure 2h20).

254-Japan-Yakushima

275-Japan-Yakushima

Le port de Miyanoura à Yakushima ne paie pas de mine mais le regard est attiré par un bâtiment moderne, le centre d’information sur l’île. Il est malheureusement fermé et je pars à la recherche de mon hôtel, le Seaside Hotel. Il ne me faut pas trente secondes pour le trouver: il est là, en haut de la colline. C’est sa proximité avec le port qui m’a décidée d’y loger. Ce n’est pas le moins cher de l’île, au contraire, mais cela restait abordable selon mes standards, d’autant plus que ce séjour sur Yakushima était un cadeau à moi-même.

257-Japan-Yakushima

Ma chambre n’est pas encore prête et je pars donc me promener dans la ville. Plusieurs grands magasins de souvenirs bordent la rue principale et je repère une jolie tasse en céramique bleue. Je continue ma route jusqu’à la rivière où je bifurque pour retourner le long de la côte. Celle-ci est protégée par un grand mur en béton qui bloque en partie la vue mais sur mon chemin se trouve un temple. J’y revois le couple de Japonais rencontrés à l’hôtel et arrivés par le même jetfoil que moi. Notre conversation est des plus limitées, mais avec quelques gestes, on finit par se comprendre.

256-Japan-Yakushima

260-Japan-Yakushima

262-Japan-Yakushima

263-Japan-Yakushima

Je n’ai (à nouveau) pas encore pris le temps de manger et je me dirige vers le supermarché. J’y achète de quoi grignoter et à boire (de la bière Orion d’Okinawa dont la canette m’a attirée à cause de la fleur d’hibiscus qui la décore). Je peux maintenant prendre possession de ma chambre et je découvre que j’ai vue sur mer alors que je n’avais pas payé le supplément pour cette vue ! De plus, elle est immense, une vraie salle de bal selon les standards japonais ! Par contre, la déco et les couleurs sont un peu passées, rétro dirons-nous, et la salle de bain n’est pas très lumineuse.

266-Japan-Yakushima

267-Japan-Yakushima

J’ai envie de tester l’onsen mais je vais d’abord me balader un peu autour de l’hôtel. Il y a une piscine vide qui a vu des temps meilleurs et un chemin qui mène vers les arbres. Je vais évidemment par là et y trouve un petit sanctuaire. Et puis je retourne dans ma chambre.

273-Japan-Yakushima

268-Japan-Yakushima

270-Japan-Yakushima

Sur le lit sont posés trois yukatas de tailles différentes. Je ne sais pas trop si je dois en revêtir un pour descendre habillée ainsi à l’onsen, ou si je garde mes vêtements pour me changer sur place. Bref, je fais un aller-retour pour évaluer la chose. Au final, je mets le yukata, voyant par la suite que les deux options sont acceptées. L’onsen est immense, et il y a aussi un bassin d’eau froide pour se rafraîchir par la suite (c’est trop froid pour moi !). Il y a deux autres femmes et chacune reste dans son coin. J’en profite pleinement, une fois de plus.

J’ai réservé mon repas pour 18h. La salle du restaurant est grande et une serveuse me mène à ma table. Je m’étonne de son anglais excellent; elle me raconte qu’elle est de Tokyo mais qu’elle a vécu aux Etats-Unis. Elle travaille à l’hôtel pour trois mois et elle décidera par la suite de son futur. Mizaki sera d’une grande aide pour m’expliquer le menu et comment je dois manger certaines choses. Le menu est en effet complètement japonais: des amuse-bouche, des sashimis de poissons locaux, une soupe de fruits de mer au safran qui cuit sur un petit réchaud individuel, des croquettes de poisson, un genre de pudding de yam, une soupe claire de poisson… et un dessert, du milk pudding. Tout cela est heureusement servi en petites quantités et je me régale, même si certains goûts ou textures sont parfois un peu nouveaux et bizarres pour moi.

281-Japan-Yakushima

280-Japan-Yakushima

Statistiques du jour: 11 491 pas – 8,3km

Plus de photos sur flickr.

Publicités

2 réflexions sur “Japon: Kagoshima – Yakushima

    • Trois semaines ! A vrai dire, c’est assez récent que j’ose partir seule, 4 ans tout au plus. Cela a été un très grand travail sur moi-même et mes angoisses et il est clair que ce n’est pas toujours simple. Sauf qu’au Japon, c’est tellement bien organisé que je n’ai jamais rencontré de soucis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.