Sri Lanka: Kandy

113-Kandy

Bien que toute seule dans la chambre, je traîne et j’arrive la dernière au petit déjeuner. Ce sera une constante, je suppose que les autres membres du groupe sont des lève-tôt. Le car nous dépose au Temple de la Dent, un ensemble de bâtiments situés dans une vaste enceinte. Les sacs sont fouillés et la sécurité sévère: ce temple a fait l’objet d’un attentat par les Tigres Tamouls en 1998, tuant 17 personnes. C’est aussi l’occasion pour la gardienne de tirer un peu ma jupe vers le bas. La visite commence après avoir déposé ses chaussures. Une première grande pièce abrite un éléphant empaillé, Rajah, qui a vécu 75 ans (sans doute) et a été utilisé lors de processions pour porter le reliquaire de la dent, une seconde est un grand hall aux colonnes en bois, le lieu où le dernier roi de Kandy donnait ses audiences de nuit. Vient ensuite un bâtiment où sont rassemblés peintures et statues.

098-Kandy
099-Kandy
100-Kandy
102-Kandy
101-Kandy
103-Kandy
104-Kandy

Nous arrivons dans le temple central pour la cérémonie. Des musiciens jouent des percussions et du hautbois à un volume assourdissant et nous suivons les pèlerins au premier étage pour admirer le reliquaire de la dent. Tout le monde se bouscule et je ne vois pas grand chose au moment clé. Peu importe, c’est plutôt la ferveur des gens qui est le spectacle, chacun se poussant pour déposer son offrande. Le parcours mène ensuite vers une statue en cristal puis à un petit bâtiment octogonal qui abrite la bibliothèque composée d’écrits sur feuilles de palmier. Une visite qui montre une fois de plus que l’adoration religieuse peut être bruyante et bousculée, contrairement aux églises européennes où tout est calme et feutré.

105-Kandy
106-Kandy
107-Kandy
109-Kandy
110-Kandy
111-Kandy
108-Kandy
112-Kandy

Au programme ensuite, la visite du Peradeniya Botanical Garden (après un arrêt dans un magasin de pierres précieuses – elles sont belles mais les bijoux un peu vieux jeu). Roshan nous mène via les chemins à la découverte des nombreuses plantes locales: des arbres spéciaux, des palmiers, des orchidées, des bambous, des cycas… Il fait chaud et beau – enfin – et la promenade est très agréable. Beaucoup de locaux s’y promènent, et dans les endroits un peu à l’abri, il n’est pas rare de trouver de jeunes couples d’amoureux. C’est le genre d’endroit qui m’excite, plus à cause des différents types de plantes exotiques que pour leur agencement. C’est très classique, à l’anglaise, avec diverses zones dédiées aux diverses espèces. Ce jardin a en effet été organisé dès 1824, sur la base d’un jardin royal du 14e siècle. Vient maintenant une longue collection de photos !

114-Kandy
115-Kandy
116-KandyJ’ai beaucoup aimé cet arbre assez particulier, dont je n’ai évidemment pas noté le nom. Il est apparemment assez dangereux de s’en approcher trop à cause des gros fruits qui pourraient tomber.
117-Kandy
118-Kandy
119-Kandy
120-Kandy
121-Kandy
122-Kandy

C’est le vent qui a provoqué la courbure bizarre de ce pin. 
123-Kandy

Le point d’eau a la forme du Sri Lanka, mais ça ne se voit pas trop sur la photo.

124-Kandy
125-Kandy
126-Kandy

Retour à l’hôtel avec un arrêt dans une « bakery ». Les Srilankais sont très friands de pâtisseries mais aussi de petits snacks salés, du genre beignet frit aux légumes, à la viande ou au poisson, souvent bien épicés. Je choisis un peu au hasard et me retrouve avec un au poisson et un aux lentilles et au curry. C’est un peu sec et gras, mais c’est très économique comme repas de midi.

Je m’endors comme une masse puis rejoins les autres membres du groupe autour de la piscine. Je mets mes notes à jour, lis un peu et discute avec mes voisins.

Vers 17 heures, c’est spectacle de musique et danse dans un genre de hangar pas prévu pour ça. La musique est monotone, jouées aux hautbois et tambours mais les danses sont assez virevoltantes. Je ne peux pas dire que ça me passionne, et je ne suis pas la seule: ma voisine pique quelquefois du nez. La fin est plus impressionnante mais je suis trop loin pour bien voir: les artistes jouent avec le feu, marchant sur des braises. A la sortie du spectacle, il fait quasi nuit et les chauves-souris s’en donnent à coeur joie. Elles sont difficiles à photographier par contre.

127-Kandy
128-Kandy

Le car nous emmène à un restaurant choisi par Roshan, de l’autre côté de la ville. Au dernier étage d’un hôtel, il offre un panorama sur Kandy qui serait sans doute plus appréciable de jour. Je commande un rice and curry aux crevettes et je reçois toute une collection de plats: le curry de crevettes, des currys de betteraves, de courge et de légumes divers, un dhal, ainsi que des carottes et haricots au vinaigre et du chutney à la mangue.

129-Kandy

Je n’ai évidemment pas réussi à tout terminer !

Une fois de retour à l’hôtel, je prends encore un verre au bar, un genre de mojito un peu raté, en discutant avec diverses personnes du groupe. C’est encore le début du voyage et je me sens encore assez sociable. Cela diminuera en cours de route, sans que je ne devienne asociale non plus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.