Japon 2015: Kanazawa

Quand je me réveille, j’ai un peu mal à la tête et je sens qu’il ne va pas partir tout seul. Je prends un Dafalgan en espérant que je me sentirai mieux bien vite. Je vais à la gare prendre le shuttle bus qui me dépose au jardin de Kenroku-en (310 Yens), l’autre but de ma visite à Kanazawa. Aménagé dès 1676, il combine éléments japonais et chinois. C’est la saison où les jardiniers installent des structures de cordes autour des arbres pour que les branches ne retombent pas sous le poids de la neige. Au premier abord, il ne me plaît pas. Il y a beaucoup de monde et je le trouve relativement « banal ». Et puis, en me promenant, je découvre des endroits plus calmes, plus beaux, plus ombragés, avec de la mousse et des plans d’eau. Après en avoir fait le tour, je me laisse tenter par une glace vanille/matcha. Ce n’est pas quelques chose que je mange d’habitude mais là, c’était juste parfait !

363-Kanazawa

364-Kanazawa

365-Kanazawa

366-Kanazawa

367-Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

369-Kanazawa

370-Kanazawa

371-Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

372-Kanazawa

373-Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Je vais ensuite visiter le château qui est juste en face. Construit à l’origine en 1632, il a complètement brûlé lors de multiples incendies. L’édifice actuel a été reconstruit entre 1997 et 2001, dans le respect de la tradition, sans clous ni vis. Le contraste est grand avec le jardin: c’est vide en bâtiments, plantes et visiteurs mais le soleil brille et j’en profite pour emmagasiner toute cette lumière.

374-Kanazawa

375-Kanazawa

376-Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

377-Kanazawa

J’avais noté une série d’autres choses à voir. Je pars donc à pied vers le quartier de Teramachi, le long d’une avenue bruyante et sans intérêt, puis traverse la rivière Saigawa. Je suis sans le faire exprès un couple âgé qui me mène vers un escalier qui est en fait un raccourci bien utile pour les piétons. Je rejoins une autre grande avenue parsemée de temples, cachés entre des bâtiments modernes. Les temples ont l’air intéressants mais ne sont absolument pas touristiques et j’ai un peu peur de déranger. Bref, ce n’est pas une promenade très passionnante et je laisse même tomber la visite du quartier de Nishi Chaya, de peur de m’éloigner encore plus du centre de Kanazawa.

378-Kanazawa

379-Kanazawa

380-Kanazawa

381-Kanazawa

382-Kanazawa

Je retraverse donc la rivière via un pont en métal bleu turquoise et je me dirige vers un autre quartier à l’ancienne, Nagamachi. Il est heureusement mieux préservé, le long d’un ruisseau. Je visite la maison de la famille des samouraïs Nomura (550 Yens). Le minuscule jardin est tout simplement magnifique, tout en niveaux, avec une petite cascade qui coule dans une pièce d’eau. Les photos ne lui rendent pas vraiment justice, aplatissant tout.

383-Kanazawa

384-Kanazawa

385-Kanazawa

386-Kanazawa

387-Kanazawa

388-Kanazawa

389-Kanazawa

390-Kanazawa

391-Kanazawa

392-Kanazawa

393-Kanazawa

Je visite également quelques autres maisons adjacentes, celles des familles Takada, Shimizu et Takanishi. Elles offrent une belle image de ce qu’était la vie quotidienne dans le passé.

394-Kanazawa

Tokyo

395-Kanazawa

Il est encore tôt mais je ne suis plus très en forme: j’ai des courbatures et mon mal de tête empire de plus en plus. Je visite cependant encore le marché d’Omi-cho où j’admire les nombreux crabes géants. Je me demande s’il y a assez d’acheteurs pour une telle quantité de crustacés si vite périssables.

396-Kanazawa

398-Kanazawa

397-Kanazawa

399-Kanazawa

400-Kanazawa

401-Kanazawa

Passant par l’imposant bâtiment de la gare, je retourne à l’hôtel où je tente de faire une sieste et finalement, je ne ressors même plus. Cette journée n’était pas vraiment nécessaire et je me suis dit que j’aurais mieux fait de reprendre le train pour Tokyo dans l’après-midi plutôt que de dormir deux nuits à Kanazawa. Ou mieux encore, j’aurais pu prévoir la visite de Kanazawa depuis Tokyo et revenir le soir même, le trajet n’étant finalement pas beaucoup plus long que pour Kawaguchi-ko. Je pense que le mauvais hôtel et la fin du voyage qui approchent ont joué sur ma santé et mon humeur. Chaque voyage possède ses jours de creux et ce n’est pas très grave.

402-Kanazawa

Publicités

4 réflexions sur “Japon 2015: Kanazawa

  1. Je n’avais jamais vu ce système de cordes pour aider les branches à supporter le poids de la neige (je ne connaissais que les poteaux de soutènement).
    Le petit jardin a déjà l’air ravissant, je me demande ce qu’il rendrait en vrai.

    • Pour voir le système de cordes, il faut être au Japon à la mi-novembre, et dans des régions où il neige. Ce qui est le cas apparemment à Kanazawa.

      Le petit jardin, je voulais tout simplement vivre là. Sauf qu’en fait j’aime aussi les jardins dans lesquels on peut se promener et s’assoir.

  2. J’aime bien, ces cordes ^^ »
    Et tu as vu des gingko, quelle chance 🙂 Je te le dis pour la énième fois : il faut que j’aille à Kanazawa, même sans être aussi férue de plantes que toi.
    D’ailleurs, quand j’étais à Kyôtô, j’ai reçu un mail de l’agence où j’ai acheté les JR Passes, m’invitant à participer à un concours pour un séjour à Kanazawa. Malheureusement, la page n’était pas accessible sur smartphone et j’avais la flemme d’emprunter la tablette de monsieur. Sinon, on se serait volontiers arrangés pour retourner au Japon, haha.

    • J’ai vu des gingko un peu partout, peut-être que tu les as ratés parce qu’ils étaient encore verts ?
      Une amie vient d’acheter un ticket d’avion à 400 euros, en vol direct avec ANA depuis Bruxelles. (Non, je ne veux pas te tenter 😉 )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.