Thaïlande: Prachuap Khiri Khan

J’ai eu froid cette nuit et je ne suis pas encore habituée au bruit des trains et des annonces à la gare. Nous déjeunons des restes du repas d’hier. Catherine me prête son vélo khmer, celui qui a traversé une bonne partie de l’Asie du Sud-Est. Premier arrêt pour une lessive bien nécessaire après mon long voyage. Les lessives à la main, c’est pratique, mais ça ne lave pas aussi bien qu’une machine. En attendant, nous allons au Grandma’s Café, situé dans une maison traditionnelle tout en bois, qui fait aussi office de guesthouse. Je commande une gaufre accompagnée d’une boule de glace et d’un thé glacé thaï (au lait, sucré et très orange).

376-BTPrachuap

Une fois le linge lavé et pendu, nous partons à la plage d’Ao Manao. Il faut traverser toute la petite ville et pénétrer dans la base militaire, en prenant soin de noter son nom dans le registre à l’entrée. La route traverse la piste d’aviation mais pas d’avion en vue. Un militaire monte la garde distraitement. L’endroit donne un peu l’impression d’un village de vacances. Nous achetons des jus de fruits frais puis nous nous installons au bout de la plage, dans les transats prévus à cet effet. Une aubette propose de la nourriture et je prends un pad thaï aux crevettes.

La baie est très jolie mais il y a beaucoup de vent. La mer est assez agitée mais j’y fait trempette. Je lis un peu, mais j’ai vite froid et je m’enroule dans mon essuie de bain. Nous rentrons vers 16h, à l’heure de pointe (il doit y avoir trois voitures de plus sur la route).

378-BTPrachuap

377-BTPrachuap

Après une douche, la bataille contre les moustiques commence. Je m’installe malgré tout dehors pour lire un peu en attendant le retour de Catherine partie pour une course. Je fais connaissance avec Tom, le Berlinois, et ses amis, mais la conversation est limitée entre mon allemand inexistant, mon thaï tout aussi inexistant et leur anglais sommaire. Et puis d’après ce que j’ai compris, il parlent surtout de moteurs de motos et de bateaux.

Nous allons manger en front de mer, à gauche cette fois-ci, dans un restaurant que Catherine connait pour un plat en particulier: l’omelette aux huîtres. Sauf qu’elle n’arrive pas. Le premier plat est pas mal, des crevettes aux légumes, et nous buvons des bières. Quand l’omelette arrive enfin, elle n’est pas comme d’habitude… Tant pis. Entre temps, un feu d’artifice tout proche nous aura débouché les oreilles. Quand nous rentrons, nous restons encore dehors à discuter un certain temps.

379-BTPrachuap

Publicités

2 réflexions sur “Thaïlande: Prachuap Khiri Khan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.