Birmanie: Yangon – Mandalay

Mon sommeil est très moyen cette nuit; je sens toujours les mouvements de l’avion. Le réveil très matinal est particulièrement difficile (il est tout juste minuit pour moi) et je n’ai pas faim au petit déjeuner pourtant varié et copieux. A part le thé Lipton, qui est cuit et recuit. Nous partons en car pour la pagode de Shwedagon toute proche. Ma jupe, couvrant pourtant mes genoux, est considérée comme trop courte et je reçois un longyi, un genre de sarong, à prêter.

005-BTYangon

Le temple est construit au sommet d’une colline mais les Birmans ont tout prévu : un ascenseur permet d’y accéder sans effort. Après la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, c’est au tour du stupa d’être dans les échafaudages. Les travaux de rénovation me poursuivent… Même s’il est recouvert de toiles dorées, cela ne donne pas le même effet que s’il était à nu, brillant de tout son or. Le ciel d’un bleu éclatant compense un peu cependant. Apparemment, une rénovation a lieu tous les quatre ans: il faut bien ça pour y appliquer les quantités d’or que donnent les fidèles.

009-BTYangon1

007-BTYangon

010-BTYangon1

011-BTYangon1

006-BTYangon

012-BTYangon1

015-BTYangon1

016-BTYangon1

Un système de chariot avec poulie amène les plaques d’or aux ouvriers, avec discours et photos des généreux donateurs. Il est apparemment plus gratifiant en Birmanie de dépenser son argent pour dorer les stupas et statues de Bouddha que d’aider les nécessiteux. Le site est assez grand et rempli de constructions diverses. Il y a du monde, des touristes et des locaux qui se recueillent et la visite est très agréable.

013-BTYangon1

014-BTYangon1

Les membres du groupe apprennent à se connaître et Olga m’adresse la parole en français: Canadienne, elle a voyagé partout dans le monde. Et surtout, elle a vécu et étudié à Paris dans sa jeunesse, s’intéressant à Simone de Beauvoir et Marguerite Duras.

Nous partons ensuite pour le lac de Kandawgyi, au bord duquel se trouve la barge royale, ou plutôt sa reconstruction en béton. Le parc est vide, la visite rapide est plutôt décevante. C’est un endroit qui s’anime en fin de journée, quand les habitants de Yangon viennent s’y promener.

017-BTYangon1

Le car nous dépose ensuite dans le centre, au bord de la rivière. Nous prenons un café ou un rafraîchissement au Strand, le grand hôtel colonial de style victorien qui a aujourd’hui retrouvé toute sa grandeur après des années de décadence où il a servi comme hôtel pour routards. De nombreux écrivains y ont résidé, de Rudyard Kipling à Norman Lewis et il accueille maintenant les personnalités importantes. J’aurais préféré déguster un cocktail en soirée, le long du bar en bois mais un thé le matin me transporte dans l’ambiance coloniale. Je me désintéresse vite de la conversation et rêvasse sur l’histoire du bâtiment.

018-BTYangon1

De là, nous partons pour une promenade dans le quartier, passant d’abord à la grande poste, autre immeuble au passé glorieux et quelque peu décrépit actuellement. Il fait fort sombre à l’intérieur, surtout au second étage, et ce ne sont pas les quelques néons qui réchauffent l’atmosphère. La vue sur le fleuve est plutôt limitée: de grandes palissades cachent les grues du port. La circulation est plutôt folle, Yangon s’asphyxiant dans les embouteillages (uniquement des voitures, les deux roues étant interdits, soi-disant parce qu’il y a eu trop d’accidents. Le Routard précise qu’en fait, les dirigeants ont peur d’attentats terroristes de motocyclistes !). Partout, il y a des jarres contenant de l’eau pour désaltérer les assoiffés.

020-BTYangon1

019-BTYangon1

Les trottoirs, ou ce qui y ressemble (ils sont plein de trous et mieux vaut regarder où on met ses pieds) sont remplis d’échoppes: restaurants de rue, vendeurs de livres, téléphones publics… Des bâtiments coloniaux en divers états de délabrement sont voisins d’immeubles modernes clinquants et sans goût. Il fait particulièrement chaud et je ne suis pas mécontente de retrouver le car, non sans avoir vu la pagode de Sule de loin, étalant tout ses ors entre les buildings.

021-BTYangon1

022-BTYangon1

023-BTYangon1

024-BTYangon1

Repas de groupe au Green Elephant avec un menu copieux imposé. Craignant d’avoir trop, j’ai partagé le mien avec Robyn et c’était une très bonne idée au vu des quantités. Nous avons mangé une soupe de haricots rouges, du curry de poulet et de boeuf à la birmane, des légumes sautés et une salade de légumes crus.

008-BTYangon1

C’est le ventre bien rempli que nous allons à l’aéroport. La partie pour les vols domestiques ressemble à une aérogare de campagne, les contrôles sont très distraits. Tout est organisé par Moe Moe, la guide, et les bagages sont pris en charge par différents porteurs, du car à l’avion et de l’avion à l’hôtel. Cette pratique me met un peu mal à l’aise mais je constaterai qu’il n’y a aucun problème au cours du voyage. Nous volons avec Yangon Airways, une compagnie privée qui possède trois avions à hélices, des ATR 72, qui ne sont plus de toute première jeunesse. A travers le hublot tout griffé, je vois défiler collines et rivières. Une première escale se fait à Heho et nous repartons ensuite pour un vol de 35 minutes vers Mandalay. Une boisson et des pâtisseries nous sont servies.

025-BTYangon1

Une longue route isolée nous mène à la ville, le soleil se couche au loin, tout rouge. Mandalay est une grande ville relativement moderne et laide. L’hôtel Oway est situé en face de la gare et bien que d’apparence clinquante, il n’est pas des plus agréables. Moe Moe nous propose un rapide tour du quartier, nous montrant les bonnes adresses où manger. J’achète un baume à lèvre au goût citron et à effet glacé dans un centre commercial local et puis je vais manger avec Robyn au Singapura, un restaurant moderne de cuisine malaisienne et singapourienne. Trois autres personnes du groupe nous rejoignent. Mon curry de scampis est délicieux et très copieux, accompagné d’une fraîche bière Myanmar.

Retour à l’hôtel pour aller me coucher tôt.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.