Cambodge 2012: Phnom Penh – Kep

La nuit a été mauvaise: les draps étaient humides et je ne me sentais pas à l’aise dans le grand lit à partager mais peu importe, nous partons pour Kep ce matin, sur la côte. Pendant que Katrien discute avec le patron par rapport au petit déjeuner qui est censé être compris dans le prix de la chambre, un conducteur de tuk-tuk crie « Kep, Kep ». Je me lève et prend nos bagages. Dans le véhicule, il y a déjà une personne, Edwin, un Hollandais. Nous passons encore chercher Luis, un Espagnol puis faisons un long trajet dans la ville, nous éloignant du Marché Central où devrait être le dépôt de la compagnie Sorya chez qui nous avons réservé nos tickets. Nous arrivons enfin à un autre dépôt un peu miteux et découvrons que nous sommes à la compagnie Hua Lian (ou Hour Lian Lion). Les responsables regardent nos tickets, découvrent la méprise, engueulent un peu le chauffeur de tuk-tuk qui n’a pas vérifié et nous nous rendons compte qu’à l’hôtel attendent encore deux personnes qui doivent aller à Kep. Quelques coup de fil plus tard, tout est arrangé: nous pouvons rester là et les autres passagers ont apparemment pris notre place chez Sorya. Ou comment arranger facilement un souci qui aurait pu nous coûter bien des ennuis (nous aurions raté le bus, le suivant – s’il existait – était peut-être complet, nous avions une réservation d’hôtel à Kep qui aurait dû être annulée, il aurait fallu trouver un hôtel à PP…).

070-Cambodia-Phnom Penh(photo de Katrien)

Devant le bus se trouve un autel avec un poulet entier et d’autres offrandes. Nous comprenons vite pourquoi: c’est apparemment le premier voyage du chauffeur, qui reçoit à tout moment des conseils et des indications sur la route de deux comparses. L’avantage, c’est qu’il roule prudemment, très prudemment. Sa moyenne est de 30km/h. Après un plein d’essence, nous espérons qu’il va accélérer un peu sinon, nous n’arriverons jamais à Kep. Nous ne sommes que quatre passagers: Luis, qui va dormir tout le trajet, Edwin avec qui nous discuterons pas mal, Katrien et moi. Comme j’ai une vue sur le cadran de vitesse, je commente: 40 km/h… 50km/h… et finalement une vitesse de croisière de 60km/h ! Et le GPS d’Edwin confirme que nous sommes dans la bonne direction (j’avais un doute en voyant la direction qu’il prenait). Service minimum, donc pas de bouteille d’eau et un seul arrêt express où un des comparses sort acheter des brochettes qu’il partage avec nous. Premier arrêt: Kampot, où descendent Luis et Edwin. Nous continuons seules vers Kep, avec un nouveau comparse assez excité. L’autre nous offre une canette de Pepsi. Nous arrivons enfin à destination vers 13h, suite à un voyage somme toutes assez confortable et qui a pris un goût d’aventure. Nous prenons un tuk-tuk jusqu’au Kep Lodge, situé un peu en hauteur, un véritable petit coin de paradis entouré d’un beau jardin exotique.

071-Cambodia-Kep

En attendant que la chambre soit prête, nous mangeons. Pour moi, c’est une salade de crevettes et poulpe aux légumes. Nous découvrons notre chambre dans un bungalow en bois et toit de chaume, avec deux grands lits couverts d’une moustiquaire. Pas besoin d’air conditionné, il fait « frais » la nuit. Nous avions prévu de rester trois nuits mais juste à voir l’endroit, nous réservons de suite pour une quatrième, et franchement, une cinquième aurait été agréable aussi.

Le reste de l’après-midi, nous profitons de la piscine, un peu dérangées par un couple de Hollandais très bavard. Les premiers moustiques du crépuscule nous font fuir et une fois bien couvertes (de vêtements et d’anti-moustique), nous prenons un cocktail, installées dans les coussins du bar. Mon repas est constitué de crab cakes qui sont bons mais au final, c’est un peu gras.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.