Thaïlande: Bangkok (part III: Cambodian Space Project)

Nous avons envie de nous dégourdir les jambes et nous parcourons donc à pied la distance entre les deux stations de sky train jusqu’à la Soi 51 où se trouve Opposite, la petite salle de concert sponsorisée par Electrolux (?!). Le Cambodian Space Project est encore en soundcheck et on nous renvoie gentiment au café d’en face, le WTF (Wonderful Thai Friendship), un joli bar avec des images de toutes sortes au mur: des publicités thaïes d’époque, des photos de chanteurs occidentaux, des œuvres de peintres actuels.

005-Thailand-Bangkok

Cocktail pour diane, bière pour moi… nous attendons patiemment des nouvelles du concert mais il est apparemment reporté à 20h30. Le café se remplit tout doucement d’expats de diverses origines. Le magasin de disques Zudrangma est à côté mais nous n’y allons pas: pas envie de nous charger de disques et puis il nous reste 5 jours à Bangkok, nous nous disons que nous aurons bien le temps d’y revenir. Nous voyons passer les musiciens, qui s’en vont et puis reviennent. L’organisateur de concert nous dit qu’en fait, il attend que le concert de Mogwai un peu plus loin soit fini en espérant que des gens viennent au concert de CSP ensuite…

006-Thailand-Bangkok

007-Thailand-Bangkok

008-Thailand-Bangkok

Finalement, vers 21h, nous pouvons aller dans la salle de concert (200 baht l’entrée, avec une bière gratuite, bref 5 euros !). Les cachets sont plutôt du genre géants ! diane s’empiffre d’un sandwich au pâté à la vietnamienne (et aux piments) et achète un t-shirt. Julien, le guitariste, m’aborde, je lui raconte que j’ai écouté le disque et que je connais le groupe. Srey Thy et Julien montent enfin sur la minuscule scène et tentent de se faire entendre au-dessus du brouhaha du public. La chanteuse entame d’abord une chanson assez lente… Après deux morceaux à deux, le bassiste et le batteur montent sur scène et les chansons deviennent plus rythmées, avec prédominance de la guitare électrique de Julien et la voix parfois un peu trop poussée de Srey Thy. Plusieurs classiques khmers y passent, de Sni Bong à I’m sixteen, qui font furieusement penser à Dengue Fever, mais avec un côté plus brut, plus direct.

009-Thailand-Bangkok

010-Thailand-Bangkok

011-Thailand-Bangkok

Un tiers du public est intéressé, le reste cause bruyamment au fond de la salle. J’ai promis à quelqu’un de lui faire penser à reprendre son t-shirt acheté un peu plus tôt et posé dans coin, il m’offre une bière. diane filme une partie du concert et je prends des photos. Après la performance du groupe, nous traînons encore un peu et discutons avec Chris, l’organisateur qui est très heureux que diane ait filmé. Il est assez étonné quand nous disons que nous sommes arrivés le matin même et que nous avons trouvé l’annonce du concert sur le net, sachant que l’endroit n’est pas très connu (je l’ai trouvé de lien en lien, en faisant des recherches google, genre « cool places in Bangkok »).

Et voici une des vidéos (les autres sont ici et ici).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.