Vietnam: Hoi An – My Son – Qui Nhon

Aujourd’hui commence notre lente descente de la côte, avec de longs passages en voiture sur la route Nationale n°1.  Nous nous levons tôt ce matin pour rejoindre au plus vite le site archéologique Cham de My Son avant l’arrivée des cars de touristes et pour profiter de la belle lumière du matin.

084-Vietnam-My Son

L’endroit est assez isolé, les tours abandonnées dans une nature luxuriante et qui veut reprendre ses droits sur les vestiges déjà dégagés. Cette architecture fait penser par moments à Angkor mais ce sont surtout les sculptures inspirées de l’hindouisme et des nombreuses histoires du Ramayana qui rappellent le site khmer. Angkor est cependant bien plus imposant, avec ses différents styles de bâtiments et l’étendue des vestiges. Je ne suis pas déçue par l’art Cham, loin de là, mais la comparaison n’est pas possible: Angkor a une ampleur telle que tout autre site d’Asie du Sud-Est fait pâle figure, à part peut-être Borobudur en Indonésie.

085-Vietnam-My Son

086-Vietnam-My Son

Belle promenade par une journée ensoleillée qui s’annonce très chaude, avec une bonne action: diane trouve par terre une carte mémoire d’appareil photo et quelque temps plus tard, nous retrouvons son propriétaire qui est très heureux de retrouver toutes ses photos du voyage !

087-Vietnam-My Son

diane et Youn n’avaient pas déjeuné: ils en profitent pour manger un plat de nouilles typique de la région. J’avais peur que ce soit trop copieux et je n’ai rien commandé… en voyant le plat, j’ai regretté bien fort !

Nous reprenons la route qui rejoint la côte et voyons au loin les marais salants de Sa Huynh, nous nous arrêtons à une fabrique de manioc. Pour le repas de midi, pas de restaurant touristique mais bien un endroit très fréquenté par les Vietnamiens. Nous mangeons en compagnie de Youn et de Bao, notre chauffeur. Le menu est composé de soupe de courge amère farcie que je n’aime pas trop mais que diane déguste avec plaisir, de soupe aigre-douce de poisson, de riz cuit dans un pot en terre cuite, de porc au barbecue et de tiges de courge et de liseron d’eau à l’ail.

Les paysages défilent tandis que je fais une sieste, allongée sur les sièges de notre minibus… diane tue du zombie dans Plants vs Zombies ou tente d’améliorer son vietnamien, ce qui n’est pas aisé. C’est une langue à 6 tons et les accents diffèrent selon les différentes régions du pays. Youn nous décrit aussi son futur mariage: sa fiancée n’a pas pu réserver la salle qu’elle voulait parce qu’il fallait un minimum de 600 invités. Quand nous demandons combien ils seront, Youn nous répond que c’est un petit mariage, juste 450 invités !

088-Vietnam-Thap Doi

Pour ne pas devoir nous dépêcher dans quelques jours, Youn nous propose de remplacer la visite de la tour Cham de Po Klong Garai par celle de Thap Doi. Nous y arrivons alors que le soleil descend à l’horizon et illumine de couleurs rouges, roses, oranges le site perché sur une colline. C’est en pénétrant dans une des constructions que nous apprenons à nos dépens que les déjections de chauves-souris, ça sent très très mauvais ! J’ai eu des haut-le-cœur.

089-Vietnam-Thap Doi

090-Vietnam-Thap Doi

Notre hôtel à Qui Nhon est situé en bord de mer… nous nous dépêchons de nous mettre en maillot mais le soleil se couche et la piscine n’est pas très attirante sous les magnifiques néons blafards ! Tout l’hôtel a d’ailleurs un sérieux souci: les chambres sont convenables tant qu’on n’allume pas les lumières et les deux salles de restaurant sont gigantesques, dans un style tarte à la crème à la soviétique. Nous cherchons le bar avec vue panoramique annoncé dans l’ascenseur mais il n’existe pas. Nous nous rabattons dès lors sur le tout petit bar en bord de piscine – et donc sous ces si jolis néons qui nous donnent un teint de zombies.

091-Vietnam-Qui Nonh

Pour manger, nous sommes coincés: l’hôtel est loin du centre ville. Et la grande salle est envahie par nos amis les touristes en package tour adorés. Heureusement la petite salle sert aussi les repas et n’est occupée que par une grande table de vietnamiens qui ont quasi fini de manger. Contre toute attente, nous mangeons relativement bien: du crabe farci, des calamars et du thon grillés, des liserons d’eau à l’ail.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.