Vietnam: Hoi An

Une journée comme je les aime ! Du soleil, pas de long trajet en voiture, un peu d’exercice physique, de vrais moments de plénitude, du shopping, de la nourriture divine…

068-Vietnam-Hoi An

Et oui ! Le soleil est enfin de retour (quoiqu’un peu timide au départ) et ne nous quittera plus jusqu’à la fin du voyage ! Ce matin, nous explorons la campagne environnante à vélo. Je ne me sens pas tout à fait à l’aise dans la circulation et sur les chemins en terre – je n’ai vraiment plus l’habitude – la dernière fois que j’ai roulé à vélo, c’était à Sukothai en Thaïlande deux ans auparavant. Je me suis donc concentrée sur la route plutôt que sur le paysage, mais peu importe, les arrêts étaient nombreux.

069-Vietnam-Hoi An

Le premier était au milieu des potagers où nous avons vu légumes et herbes aromatiques et appris à reconnaître les différentes courges (baõ et muop).

070-Vietnam-Hoi An

Ensuite, nous avons roulé sur un genre de digue en terre, avec d’un côté des bassins pour les poissons et de l’autre des rizières, avec des buffles et des aigrettes.

071-Vietnam-Hoi An

Pas simple pour moi, avec les ornières, j’avais tout le temps l’impression que j’allais tomber dans l’eau !

072-Vietnam-Hoi An

073-Vietnam-Hoi An

Pour le repas de midi, je n’en crois pas mes yeux: nous nous arrêtons dans un endroit de rêve, le Frangipani Resort, une maison d’hôtes avec pavillon et jardin exotique dont je rêve depuis toujours. Un massage des pieds nous est proposé en apéritif – de quoi détendre les muscles sollicités par le vélo.

074-Vietnam-Hoi An

075-Vietnam-Hoi An

Le repas est composé de spécialités locales: des scampis emballés dans du porc, de la menthe, des oignons de printemps (tam hu) et trempés dans une petite sauce, puis du poisson à la sauce soja accompagné d’aubergines à la vapeur et de liserons d’eau sautés à l’ail.

076-Vietnam-Hoi An

077-Vietnam-Hoi An

Nous quittons à regret cet oasis de calme – nous étions les seuls clients – mais ma tête est remplie de nouvelles idées pour le futur jardin !

Quelques kilomètres encore et nous rentrons à l’hôtel où diane profite d’un massage du corps entier tandis que je bouquine.

078-Vietnam-Hoi An

En fin d’après-midi, nous allons chercher nos achats: les deux robes achetées en dernière minute sont très jolies ! Quand nous arrivons à l’autre magasin, je vois que ma robe chinoise est encore en gestation mais ma veste et celle de diane sont terminées. A priori, diane a très peur en la voyant: le modèle féminin a été un peu adapté, masculinisé mais finalement, ça donne très bien ! J’essaie la robe… elle est trop large, et hop, c’est reparti pour des retouches de dernière minute. En attendant, nous faisons des photos avec Maurice et Eddy.

079-Vietnam-Hoi An

080-Vietnam-Hoi An

Je suis toujours à la recherche d’un petit sac comme celui que j’ai vu à Hué. J’en vois un mais le vendeur nous annonce 45$ ! Je lui demande de répéter, mais oui, c’est bien le prix qu’il demande ! Je passe mon chemin: ces sacs valent au maximum 10$ !

081-Vietnam-Hoi An

Nos cocktails d’hier au Mango Room étaient trop bons et donc nous décidons d’en boire à nouveau, mais dans le restaurant frère, le Mango Mango. J’ai oublié leurs noms mais le mien contenait de la fraise, du fruit de la passion frais et du rhum, celui de diane, du fruit de la passion, de la tequila et du Cointreau. Quelques photos des lampions illuminés, puis nous nous dirigeons vers le Cargo, un restaurant très bien aménagé au bord de la rivière. La nourriture y est succulente mais le clou de la soirée, c’est d’y revoir Groud. Nous prenons un peu de temps pour discuter de tout ce qui s’est passé les deux dernières années, ses voyages en Mongolie, son désir d’arrêter le métier de guide pour devenir écrivain, l’achat de notre maison, l’accident de diane mais très vite, elle doit rejoindre le groupe qu’elle accompagne… non sans avoir fait une photo avec les pious.

083-Vietnam-Hoi An

082-Vietnam-Hoi An

La soirée est agréable, et comme hier, nous flânons encore un peu. diane repère un très beau t-shirt qui reprend les logos de l’iPhone en les transposant en iPho (la soupe vietnamienne). Un peu plus loin, toujours omnibulée par les sacs à main en tissu chinois, j’en repère un dans un magasin mais ce n’est pas la bonne couleur. Qu’à cela ne tienne, la vendeuse nous laisse la garde de son échoppe et prend son vélo pour aller en chercher un ailleurs. Finalement, en continuant à fouiller dans son stock, je trouve celui que j’avais vu à Hué, mais dans un modèle un peu plus grand. Et pour ne pas décevoir la marchande, j’achète celui-là plus celui qu’elle vient de ramener, tandis que diane trouve de jolies tongs à sa pointure.

Bref, shopping spree à Hoi An et plus beaucoup de place dans les valises…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.