Vietnam: Hanoi (I)

En ce jeudi matin, encore un peu embrumés par le décalage horaire (surtout moi, diane n’a aucun rythme et ne souffre donc pas trop de ce genre de désagrément), nous commençons enfin la découverte du pays après un petit-déjeuner pas très passionnant: œufs, jus d’orange reconstitué, pain au goût de margarine, sucre et produits chimiques, quelques légumes et un horrible thé Lipton (mais bon, si je ne mange pas le matin, je tombe dans les pommes très vite, et je n’avais rien mangé depuis 4 jours).

004-Vietnam-Hanoi

Nous commençons par le mausolée d’Ho Chi Minh devant lequel attend une file interminable d’écoliers en uniforme. « Hello », « Where are you from ? » fusent de toutes parts. Comme nous n’allons pas saluer son corps embaumé, nous dépassons tout le monde pour aller voir la maison sur pilotis dans laquelle il a habité ainsi que ses voitures, dont une vieille Peugeot. On sent la visite obligatoire, on fait le circuit imposé en file indienne. Et on revoit l’histrion d’hier, toujours aussi excité.

005-Vietnam-Hanoi

Un peu plus loin se trouve la pagode au pilier unique, puis un autre temple. Ambiance très chinoise, avec statues grotesques et gros bouddhas. Les Vietnamiens font leurs dévotions devant l’autel et y placent des offrandes. Dans la cour, un ensemble musical et une chanteuse interprètent de la musique traditionnelle au son amplifié aussi criard que leurs costumes aux rubans fluo. Autant les musiques traditionnelles font partie de ma vie et de mon métier, autant je les fuis très souvent en voyage. Les spectacles pour touristes, ce n’est pas pour moi et en trois semaines, je n’ai pas le temps de faire des recherches pour trouver mieux. Bref, je préfère éviter, à moins que je ne tombe par hasard sur quelque chose d’intéressant.

Visite suivante: le temple de la Littérature, ancienne université à l’époque impériale. C’est un espace plus ou moins préservé du chaos des rues qui l’entourent, même si très couru.

006-Vietnam-Hanoi

La faim m’assaille – nous avions précisé à l’avance auprès de nos guides que nous voulions manger des spécialités, que nous ne voulions pas de la nourriture arrangée pour touristes, même si je me rends compte maintenant que les repas de midi étaient souvent déjà réservés à l’avance. Hang nous emmène dans un restaurant (Cha Ca Thang Long) où l’on sert un plat unique, le cha ca. Il s’agit de poisson blanc mariné dans du turméric et puis cuit à table avec une quantité assez impressionnante d’aneth et d’oignons de printemps. Il est servi ensuite sur des nouilles de riz et avec des condiments tels piments, citron vert, cacahuètes, sauce poisson (nous n’avons malheureusement pas eu droit à la sauce traditionnelle de crevettes fermentées jugée trop forte pour nos palais d’occidentaux – dommage, nous aurions au moins aimé la goûter !). Délicieux, surtout avec une Hanoi Beer bien fraîche !

007-Vietnam-Hanoi

008-Vietnam-Hanoi

Rien de tel pour la digestion qu’une promenade en cyclo dans le vieux quartier d’Hanoï et autour du lac Hoan Kiem. Les nuuk nuuk des motos ont remplacé les dring dring des cyclos, détruisant quelque peu le charme de ces petites rues commerçantes. Il y aurait apparemment des projets pour les rendre à nouveau piétonnes.

Comme nous n’allons pas dans le nord du pays, du côté des minorités ethniques, Hang nous propose de visiter le musée d’ethnographie. Il a été créé en collaboration avec le musée du Quai Branly de Paris et propose un bon résumé des différentes ethnies du pays. Un grand jardin abrite des reconstitutions de maisons, jardin qui sert également de décor à de nombreuses photos de mariage !

009-Vietnam-Hanoi

Après cette visite, nous nous promenons sur le très joli pont rouge The Huc qui nous mène au temple Ngoc Son, au milieu du lac Hoan Kiem ou lac de l’épée restituée. Quelques vieux messieurs y jouent aux échecs sans se soucier des hordes de touristes qui les entourent. Nous nous perdons quelque peu dans les rues alentour pour finalement nous asseoir sur un banc dans le parc au bord du lac où se bécotent des amoureux et où quelques sportifs s’étirent ou méditent. La fin de cette après-midi se termine avec un spectacle de marionnettes sur l’eau, tradition du nord du Vietnam reconstituée très fidèlement dans une salle de spectacle. Les scénettes sont tantôt drôles, tantôt féeriques et les chansons très agréables à écouter, si ce n’étaient deux gamines de 3-4 ans qui n’ont arrêté de courir partout.

010-Vietnam-Hanoi

Notre hôtel étant situé un peu loin de la plupart des restaurants, nous nous rendons au Seasons of Hanoi sur conseil de notre guide. L’endroit est très beau, situé dans une vieille maison coloniale mais le service est complètement aléatoire (nous nous y habituerons !) et la nourriture somme toutes très moyenne. Mon Singapore Sling (ancienne recette, sans jus d’ananas) est plutôt réussi et le B52 flambé de diane crée le spectacle, tous les serveurs étant tout à coup autour de notre table. Nous avions commandé une entrée puis un plat chacun mais ils sont arrivés dans le désordre. Soupe crabe-asperge et crevettes géantes cuites à l’eau de coco pour moi mais j’ai comme l’impression d’avoir reçu un autre plat, les crevettes cuites au beurre, ce qui ne m’aurait pas dérangé si elles n’avaient pas été cuites plutôt à la margarine. diane a mieux choisi en prenant les crevettes sautées à la citronnelle suivies du poulet au légumes de Dalat. Bref, ce ne fut pas un resto où nous avons traîné…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.