Heart of Cambodia: Siem Reap – Angkor (Cambodge) – part II

Après cette visite matinale, nous prenons enfin un petit déjeuner bien mérité dans une des échoppes aux abords du temple. Pancakes pour moi, soupe de nouilles pour diane. Nous partons ensuite pour le « landmine museum », créé par monsieur Aki Ra qui, enfant, a dû poser des mines pour le compte des Khmers Rouges mais qui, une fois la guerre terminée, a offert ses services au gouvernement pour le déminage, vu qu’il se souvenait très bien où il en avait posé. L’endroit est confrontant: diverses sortes de mines sont parsemées dans la nature, la jungle, mais peu sont visibles pour l’œil non exercé. Et je ne parle pas de celles qui sont enterrées, encore meurtrières aujourd’hui (ou du moins mutilantes). Le musée est aussi un endroit de réhabilitation pour les enfants handicapés. Souvent ceux-ci sont rejetés par leur famille, par honte, mais aussi pour cause de perte de main d’œuvre. Ici, ils sont soutenus par des psychologues, scolarisés et employés comme guides après avoir appris des langues étrangères.

068-Cambodia-Siem Reap

069-Cambodia-Siem Reap

Pause de midi avec du temps libre pour aller manger et faire la sieste (et recharger les batteries des appareils photos !). Je découvre par hasard l’adresse du restaurant Sala Bai dont j’ai le livre. Encore un endroit soutenu par une ONG, française cette fois-ci, qui propose aux adolescents cambodgiens une formation poussée dans les arts de la cuisine et du service, y compris avec des séances de dégustation de fromages (puants) français dont l’odeur les dégoûte autant que nous celle des sauces de poisson qui fermentent. Tout est une question d’habitude ! Uniquement ouvert le midi, il propose deux menus, un khmer et un occidental avec entrée, plat et dessert. Nous optons évidemment pour le menu local qui est délicieux. A côté de nous un groupe de Français auquel le patron explique un peu le fonctionnement de l’école. J’interviens pour leur signaler l’existence du livre et la facilité de certaines des recettes (d’autres sont plus compliquées à cause de certains ingrédients difficiles à trouver en Europe – mais beaucoup de choses sont remplaçables: je viens d’apprendre de notre voisine cambodgienne que la papaye verte peut être substituée par des carottes râpées !).

070-Cambodia-Angkor

071-Cambodia-Angkor

Après la sieste, nous partons pour le Banteay Srei, petit temple connu par le fait qu’André Malraux y vola un bas-relief. L’ensemble est tout petit mais non moins intéressant: les sculptures dans le grès rose sont extrêmement fines, découpées, ressemblant à de la dentelle; des motifs fleuris entourent des scène de la mythologie brahmanique. La fin de l’après-midi offre une très belle lumière qui fait ressortir l’ensemble.

072-Cambodia-Angkor

073-Cambodia-Angkor

Sur la route du retour, nous nous arrêtons à une petite cahute. Ici, on récolte le sucre de palme, on le fait bouillir puis il est moulé dans de petites formes rondes. Les palmiers sucriers sont une image constante dans le paysage cambodgien; les grandes étendues planes sont juste interrompues par ces arbres gracieux. Tout de suite, nous sommes entourés par une bande d’enfants aux questions traditionnelles. Voyant le bras tatoué de diane, les plus petits sont un peu craintifs, les plus grands, téméraires, s’approchent et le touchent. Leur attention détournée, j’en profite pour prendre plein de photos !

075-Cambodia-Angkor

076-Cambodia-Angkor

077-Cambodia-Angkor

Plus aucun souvenir par contre du repas du soir…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.