Malay Peninsula: Bangkok – Kuala Lumpur – Londres – Bruxelles

Par radinerie mais surtout pour cause d’anxiété, je décide de partager le taxi de Hal pour aller à l’aéroport, même si j’y serai beaucoup trop tôt du coup, son avion partant deux heures avant le mien.  A l’enregistrement des bagages, je dois discuter un moment avec l’hôtesse qui me prétend que mon vol Londres-Bruxelles se fait avec une compagnie qui n’existe plus, la SABENA donc. Elle n’a pas tort, mais elle ne sait pas encore qu’elle a été remplacée par SN Brussels Airlines. Je lui garantis que mon avion existe et elle veut bien finalement enregistrer mes bagages jusque Bruxelles.

A cette époque, c’était encore l’aéroport de Dong Muang, très vieillot et peu intéressant au point de vue shopping. Je m’achète cependant un livre de cuisine thaïlandaise dont les recettes se révèleront trop compliquées une fois en Belgique à cause des nombreux ingrédients difficiles à trouver.

Un vol d’une heure m’emmène à Kuala Lumpur où j’ai 10 heures à tuer. Connaissant déjà l’aéroport par cœur depuis le voyage aller, je m’y ennuie à mourir, flânant pour la xième fois dans les magasins. Pour calmer ma faim, je mange une pizza bien dégoulinante de graisse. Enfin, départ pour Londres, puis Bruxelles où la différence de température (environ 35°) m’assaille.

Ce voyage a été un vrai dépaysement qui m’a changé les idées, pour un temps. Retour à la vie normale, avec ses hauts et de nombreux bas en perspective, en tous cas concernant ma relation avec Mister K. Mais ça c’est une autre histoire… Je ne savais pas encore non plus que mon prochain grand voyage en Asie n’aurait lieu que quatre ans plus tard mais avec l’homme de ma vie.